Les effets spéciaux sont principalement réalisés pour créer un effet réel et authentique à l’histoire. Ce n’est pas que notre imagination : l’histoire prend vie sous nos yeux ébahis.

Pour créer un jeu d’illusions, plusieurs éléments peuvent être utilisés afin d’émerveiller et de surprendre au maximum les spectateurs. On retrouve des jeux d’illusion, de la machinerie, de la magie et de la lumière.

Pour un bon fonctionnement de ses éléments, il ne suffit pas uniquement de se reposer sur la réalisation technique, il faut savoir le réaliser de manière artistique. Le jeu des comédiens va devenir primordial pour garantir l’effet sur scène.

L’héritage de l’illusion dans le spectacle nous provient de l’Égypte ancienne. Tout a commencé par une forme de rituels et d’hommages aux divinités pour, peu à peu, se transformer en véritable spectacle qui se produira dans un théâtre.

Durant la période de la Grèce Antique, les changements de décors et les premiers effets de scénographies techniques à l’aide de machines ont vu le jour.

  •  Visuel de Périacles

L’effet de mystère a été développé dans le XVème siècle, beaucoup de stratagèmes ont été créés afin de rendre un univers visuel et sensoriel le plus réaliste possible. Les responsables des effets spéciaux se faisaient appeler “les maîtres des secrets”.

Dans le monde du spectacle, l’évolution n’a cessé de grandir et de se perfectionner.

Nous avions, en direct sur scène, l’évolution des prouesses technologiques de la société. De la machinerie à la pyrotechnie en passant par des tours de magie, la créativité était exploitée au profit de l’art et de la culture. Et c’est entre le XIXème et XXème siècles qu’apparaît la révolution numérique, qui est l’impact le plus radical sur le fonctionnement des productions.

Durant ces dernières années, nous avons vu apparaître de nombreux effets spéciaux dans l’univers du spectacle. C’est notamment à Broadway, où les mises en scène deviennent de plus en plus spectaculaires, que nous nous rendons compte de l’évolution réalisée.

En France, les premiers effets spéciaux dits spectaculaires apparaissent notamment avec la comédie musicale “ Dracula, l’amour plus fort que la mort ”, où les spectateurs étaient immergés dans le spectacle grâce à la 3D. Cependant, les retours n’ont pas été unanimes.

En dix ans, les technologies et savoir-faire ont beaucoup évolués. Avec l’ambition de rendre chaque spectacle toujours plus immersif, les équipes de création sont toujours à la recherche d’idées innovantes.

Laissez nous vous donner quelques clefs sur les effets spéciaux et notamment des nouveautés techniques fabuleuses que nous avons expérimentées sur le monde de Peter Pan.

Qui dit nouvelle création chez Compote de prod, dit nouveaux challenges !

 

Vous le savez sûrement, Le Monde de Peter Pan est l’un des projets les plus ambitieux de Compote de Prod. Et pour cela, il était important de se donner des défis en matière de prouesse technique.

Venez découvrir le monde de Peter Pan.

Le plus délicat, a été de concevoir des effets remarquables mais surtout adaptable pour la tournée. Le budget n’ayant pas été concentré sur les effets spéciaux, le cœur de ses effets va résider dans notre créativité et la capacité à travailler en équipe. Techniciens et comédiens travaillent ensemble pour créer une symbiose visuelle.

Nous avons donc trouvé un système de machinerie qui sera liée à un jeu de lumières mêlées au talent de notre comédien David Dumont (Peter Pan). Ce sera l’un des effets les plus impressionnants car il symbolise l’idée du vol.

De la pyrotechnie sera également mise en place, afin de donner une intention toute particulière à la mise en scène. La chorégraphie sera au centre de cet effet visuel tant attendu.

Sur cette dernière partie, nous allons rester vague pour vous laisser toute la surprise de le voir en vrai. Sachez seulement que des effets vidéo vont aider dans la mise en scène et ainsi vous serez transporté le plus visuellement possible dans le monde imaginaire de Peter Pan.

Comment se passe la réflexion sur les effets spéciaux ?

Les effets spéciaux doivent s’adapter à certaines contraintes. Par exemple, lors de la création du Monde de Peter Pan, nous avions la contrainte de l’adaptabilité, particulièrement pour la partie machinerie avec la tournée. Bien sûr, les contraintes de sécurité, de mise en scène et de travail d’équipe restent un fondamental pour la préparation. Cela demande beaucoup de dextérité avec comédiens et techniciens, c’est pour ça que la répétition de ces mouvements est essentielle.

Les effets spéciaux prennent une part très importante dans l’élaboration d’une comédie musicale. Sa réflexion apparaît dès la création. L’avantage d’un effet spécial réussi, c’est sa capacité à faire voyager son spectateur à travers des systèmes de machinerie, de mise en scène et de lumières.

Nous tenons à remercier tout particulièrement Vincent Para, pour son aide, ses explications techniques et son expérience.