Depuis la publication du roman de Lewis Carroll en 1865, la popularité de son héroïne ne s’est pas démentie. Alice reste une figure incontournable du patrimoine littéraire et artistique international. «Alice au pays des merveilles est une œuvre matrice, expliquait au quotidien 20 Minutes Richard Mèmeteau, professeur de philosophie. L’idée de passer derrière le miroir pour découvrir un monde onirique plus fort que la réalité est une figure de style très forte. Le rêve, c’est super pop culture.» Du pays des merveilles imaginé pendant l’ère victorienne anglaise à l’icône rock’n’roll de la pop culture, quels sont les multiples visages d’Alice ?

«Alice, la comédie musicale» est de retour à Paris à l’espace Paris Plaine et en tournée en France et au Maroc.

1 – Alice Liddell, la vraie petite fille qui a inspiré Lewis Carroll

Le personnage d’Alice a été inspiré par Alice Liddell, la fille du doyen du Christ Church College à Oxford. Lewis Carroll, enfant et jeune homme très timide, y a étudié puis enseigné. Photographe, il a souvent immortalisé la petite fille. Quand elle a 10 ans, il lui raconte lors d’une promenade en barque en famille les prémices de son roman. Ce sera Les Aventures d’Alice sous-terre, le premier manuscrit de son chef d’oeuvre. L’auteur l’offre à Alice Liddell en novembre 1864. Le livre raconte les mésaventures d’une jeune fille curieuse dans un pays imaginaire. Son voyage onirique aussi instructif que fantaisiste va la confronter à une crise d’identité.

2 – Alice au cinéma, de Disney à Tim Burton

Sorti en 1951, Alice au pays des merveilles est le 17e long-métrage d’animation de Disney. Le film reprend les deux opus écrits par Lewis Carroll: Les Aventures d’Alice au pays des merveilles (1865) et sa suite, De l’autre côté du miroir (1871). Alice y est une petite fille innocente, pleine de naïveté et de gentillesse. Le film est critiqué à sa sortie pour les libertés prises avec l’oeuvre originale. «Le principal défi pour l’équipe de Disney était de retranscrire à l’image une suite de paradoxes, nonsens, jeux de mots, le nombre considérable de personnages et surtout l’humour du roman, analyse un enseignant auteur d’un dossier sur l’oeuvre. Il fallait traduire l’absurde verbal par le médium visuel qu’est l’animation.»

Cinquante ans plus tard, dans Alice de l’autre côté du miroir, Tim Burton livre l’adaptation cinématographique peut-être la plus libre du roman de Lewis Carroll. Alice y est une jeune fille désormais âgée de 19 ans. Elle n’est plus une petite fille curieuse . Elle semble très méfiante à l’égard des adultes qu’elle méprise. Dans cette version de 2010, Johnny Depp joue le rôle du Chapelier.

3 – Alice, la subversive

Alice par Benjamin Lacombe

«Les deux Alice ne sont pas des livres pour enfants, mais plutôt les seuls livres pour lesquels nous devenons enfants», disait Virginia Woolf. On n’est pas dans un conte classique mais dans «un roman d’initiation à la sexualité, aux drogues et à la révolte», écrit même Libé. Alice, pas si innocent que ça ? Dédoublement de personnalité avec l’autre côté du miroir, références à la drogue (dégringoler «le long du terrier du lapin» est une expression anglaise synonyme de «triper»), non-sens, désorientation permanente de l’héroïne, l’oeuvre de lewis Carroll est en tous cas plus profonde et rock’n’roll qu’il n’y paraît.

Preuve en est, Alice ne cesse d’inspirer la pop culture: des chanteurs et musiciens comme Gwen Stefani, Indochine, Muse, des dessinateurs comme Benjamin Lacombe ou Yayoi Kusama, des photographes comme Annie Leibovitz, des créateurs de mode comme Alexander Mc Queen.

4 – Alice l’icône féministe au Japon

Manga japonais Alice au pays des merveilles

Au Japon, Alice est une superstar, ou plutôt une «shôjo». «Ce qu’ont retenu les lecteurs nippons est le personnage d’Alice lui-même qu’ils ont reconnu comme une jeune fille modèle, explique le webzine Journal du Japon. L’héroïne démontre une certaine autonomie et une force intérieure qui lui permet de survivre au pays des merveilles. Son apparence suggère pourtant l’innocence et la fragilité. Cette dualité fait d’elle une “shôjo”, terme désignant, dans ce contexte, la vision qu’on se fait d’une fillette dans l’imaginaire japonais.»

Il existe au Japon environ 1300 éditions de l’oeuvre de Lewis Carroll. Le personnage d’Alice a infusé la vision de la féminité nipponne. Du mouvement des sweets lolitas des années 1960 vantant la pureté et l’innocence au au «burikko», cet art d’infantiliser volontairement son comportement pour manipuler son entourage. Pendant l’ère Meiji, correspondant à l’époque victorienne britannique, le gouvernement aurait poussé les Japonaises à suivre le modèle féminin anglais: épouse et mère discrète, en résumé. Les Japonaises auraient saisi l’occasion de bénéficier d’une meilleure éducation et de jouir d’une plus grande indépendance dans la société. De face, un faciès souriant, docile et féminin. De dos, une force morale et une volonté d’émancipation. Cette révolte douce colle à ce qu’on appelle «burikko». Alice, plus curieuse que naïve, plus audacieuse que paumée, née dans l’imagination de Lewis Carroll pendant l’époque victorienne, est devenue une icône féministe dans le Japon du XXIe siècle. A noter, il existe même un restaurant à thème sur Alice aux pays des merveilles à Tokyo.

5 – Alice, l’intrépide multi-générationnelle

Alice, La Comedie Musicale Christine Coquilleau

Bravoure, folie, rêveries, il y a de tout ça dans la pièce musicale imaginée par Compote de Prod. Alice, la comédie musicale vous emporte dans une succession de loufoqueries animées par l’énergie des comédiens et le swing d’une musique jazzy. Ni adaptation du film de Disney, ni version trash poussant à l’extrême le côté psychédélique, la pièce propose une création 100% originale. «Ce spectacle réinvente les extravagances du récit original avec beaucoup d’humour», écrit le Canard enchaîné. Les textes sont «malicieux», selon Télérama qui ajoute: Cette version d’Alice «convainc les mouflets comme leurs accompagnants». Car c’est la force de ce personnage et de la comédie musicale, nous faire suivre une histoire universelle et multi-générationnelle : le parcours initiatique d’une enfant qui essaie de s’en sortir dans un monde d’adulte.

Les dates de la tournée d’Alice, la comédie musicale en 2019-2020 :

Alice - Tournée 2019

Vous souhaitez des infos sur le spectacle ? Contactez-nous !