«Ce ne sont pas des comédiens comme les autres. Ils jouent pour un public pas comme les autres.» Voilà comment s’ouvre l’émouvant documentaire de Spicee. Pendant un an, la journaliste Paloma Moritz a suivi Les Tréteaux blancs, une troupe de théâtre de jeunes amateurs qui se produisent devant des enfants hospitalisés.

Chaque mercredi, les adolescents se rejoignent pour créer de A à Z une pièce musicale. Chant, théâtre, maquillage régie, décor, ils apprennent chaque étape de la construction d’un spectacle.

Cette initiative imaginée par la metteuse en scène Marie Moisson, existe depuis 1990. Plus de 600 jeunes ont déjà participé aux créations.

Découvrez La Cigale sans la Fourmi, notre dernière création au pays des Fables de La Fontaine

La journaliste Paloma Moritz a filmé les auditions, les répétitions, le cheminement des enfants dans cette expérience particulière. Elle a suivi la préparation de La Belle au bois dormant jusqu’à la tournée dans les hôpitaux de la région parisienne.

«En montrant leur enthousiasme et leur volonté, écrit Spicee, elle nous fait découvrir qu’aux Tréteaux blancs, les jeunes n’apprennent pas simplement le théâtre mais l’investissement personnel, la tolérance et l’ouverture au monde.»

Les Tréteaux blancs revendique d’être la première initiative réussissant à mobiliser durablement des jeunes en faveur d’autres enfants malades ou handicapés. Ils montent chaque année une comédie musicale, qu’ils jouent gratuitement dans une vingtaine d’unités pédiatriques de la région parisienne. En juillet, ils partent ensuite en tournée dans des centres hospitaliers de province.

Paloma Moritz a elle-même appartenu pendant cinq ans à cette troupe, entre ses 10 et 15 ans. Profondément marquée par cette aventure, elle revient 12 ans après aux Tréteaux blancs, cette fois caméra au poing.