La réputation du Festival d’Avignon qu’il soit IN ou OFF n’est plus à faire. Fondé en 1947 (IN) et en 1966 (OFF), le rendez-vous attire des millions de personnes tous les mois de juillet dans la Cité des Papes. Il est réputé dans le monde entier. Le OFF est l’un des plus grands festivals de spectacle vivant au monde. Avec tout ça, si vous êtes une compagnie ou une société de production, vous êtes forcément tenté de vouloir y jouer. Mais comment bien se préparer? Voici quelques conseils pour optimiser la présentation de son spectacle.

1. Dois-je amener mon spectacle au Festival OFF d’Avignon?

A Avignon au mois de Juillet, il y a le festival «IN» (théâtre public) et le festival «OFF» (théâtre privé). C’est du festival OFF dont nous allons parler. Que son nom qui le semble le relayer à des représentations de seconde zone ne vous trompe pas, c’est bien celui qui draine le plus de spectacles: plus de 1500 en 2019. Et parmi 1500 spectacles, il faut savoir faire sa place. Avant de se jeter dans la préparation, mieux vaut donc se demander si venir au OFF est une bonne décision étant donné l’investissement que ça représente.

Pour nous, il y a trois motivations principales pour amener un spectacle à Avignon:

  • Rencontrer son public

Il faut objectivement se poser la question si votre spectacle a la capacité de se démarquer. Cela peut être par son genre (un show jeune public jouant dans un théâtre programmant beaucoup de jeune public). Vous pouvez traiter d’un thème remarquable (politique, sociétal). Ou reprendre un «titre» (Molière, Shakespeare…). Des spécificités visuelles vous aideront aussi à faire la différence. Une parade colorée et efficace dans les rues d’Avignon sera un atout indéniable pour faire venir le public dans la salle.

  • Vendre des dates de tournée

C’est l’objectif de beaucoup de compagnies et de productions à Avignon. Mais attention, il faut avoir conscience que les programmateurs doivent aussi choisir entre plus de 1500 spectacles! Pour réussir à vendre des dates de tournée, il n’y a pas de secret. Soit vous avez déjà un réseau établi de théâtres dans lesquels vous avez joué de précédents spectacles et dont vous jugez que la programmation est adaptée à votre nouveau spectacle. Soit vous devrez louer les services d’un tourneur/diffuseur qui fera le travail commercial de vendre votre spectacle.

  • Cultiver son réseau

Pendant ce festival, «toute» la profession du spectacle vivant se retrouve. Il y a des directeurs de théâtre, des comédiens, des metteurs en scène, des producteurs, des syndicats… À travers le spectacle que vous allez présenter, vous allez toucher avec plus ou moins d’impact l’écosystème du théâtre. A vous de vous poser la question de l’intérêt à plus ou moins long terme. Aurez-vous le temps, sur place, de cultiver ce réseau en allant voir des spectacles, en allant à des conférences ou autres événements?

Parade La Cigale sans la Fourmi au Festival d'Avignon OFF 2018

2. Comment me préparer au Festival OFF d’Avignon?

Une fois la décision prise d’aller au festival, voici les grandes étapes à suivre afin d’éviter les mauvaises surprises et que tout soit planifié au mieux possible.

  • Faire son budget

Avant de se lancer dans le projet, il faut s’assurer que le budget nécessaire pour faire le festival est cohérent avec les finances de votre compagnie ou les financements que vous pourrez trouver.

  • Trouver un théâtre

Le lieu dans lequel vous allez jouer est primordial. En fonction du genre de votre spectacle, vous devez cibler un certain nombre de théâtres dont la programmation correspond. Sachez qu’Avignon comporte un vrai public d’habitués qui va, chaque année, retourner dans les lieux qu’il affectionne. Le compromis dans le choix du théâtre va se faire entre la renommée du lieu, la programmation habituelle, la jauge et l’horaire proposé. Le modèle économique proposé rentre également en considération. Mais s’il est justifié, un prix plus important peut aussi vous amener plus de spectateurs.

  • Avoir une équipe de professionnels sur le volet

Aussi magnifique qu’est l’expérience d’Avignon, c’est une épreuve très exigeante: il fait chaud, le rythme est très soutenu et la pression souvent importante vu les enjeux. Il faut donc choisir une équipe de comédiens, de production et de régisseurs qui s’entendent aussi bien que possible. Tous doivent avoir conscience de ce qui va les attendre pendant un mois. Notre conseil: soyez le plus transparent possible avec votre équipe concernant les choix que vous faites (financiers, logistiques…) et les difficultés que vous rencontrez. Un festival doit se faire en équipe!

L'installation des décors au Collège de la Salle à Avignon

  • Trouver un logement

Avignon est une ville de taille moyenne, qui voit arriver pendant un mois de quoi décupler sa population. Les logements sont donc assez rares et surtout très chers! Ne vous étonnez pas si vous voyez un 45m² à 4.000 € le mois. Tous les moyens sont bons pour trouver une location: les agences immobilières, les sites internet type Airbnb, et l’association organisatrice du OFF qui met à disposition un portail d’échange sur le logement. Ne sous-estimez pas ce point! Un logement dans lequel vous vous sentirez bien pendant un mois sera un atout inestimable pour votre réussite.

  • Prévoir la logistique

Dans la mesure du possible, calez très rapidement le transport de l’équipe et des décors. Un train Paris-Avignon en plein mois de Juillet peut vite coûter plus de 100 €. Il faut donc s’y prendre à l’avance, tout comme la location d’un camion (pensez à mutualiser avec des compagnies autour de vous).

  • Anticiper l’installation technique

Dès que vous avez trouvé votre théâtre, essayez d’avoir les informations les plus précises sur l’accueil technique qui vous sera réservé sur place. Cela vous évitera les mauvaises surprises comme «Mince, mon décor ne passe pas la porte!!!» (si si je vous jure, ça existe).

Repas d'arrivée à Avignon le 3 juillet 2019

3. Et pendant le Festival, on fait quoi?

Le quotidien d’une troupe lors du festival est un peu comme un jour sans fin. Du moins, c’est comme ça qu’il faut l’imaginer pour tenir un mois au top! C’est à dire qu’il faut laisser peu de place à l’improvisation. Concrètement, mieux vaut prévoir au maximum le programme d’une journée type: à quelle heure vous partez pour aller au théâtre, de quelle heure à quelle heure vous allez tracter/parader dans la rue, à quelles heures sont vos pauses, etc.

C’est important que quelqu’un soit là pour prendre des décisions dans la mesure du possible, que ce soit pour la vie quotidienne ou les décisions liées au spectacle. Il n’y a rien de pire que de ne pas savoir ce qu’on doit faire à tel ou tel moment, c’est là que les conflits arrivent.

Les temps forts d’une journée sont les suivants:

  • Au théâtre, vous n’êtes pas les seuls

Il faut bien s’assurer de l’heure à laquelle vous pouvez accéder au théâtre et aux loges. Parfois lorsqu’un spectacle joue avant vous, vous ne pouvez pas accéder aux loges, et donc il faut prévoir de se préparer chez vous par exemple. Il faut également bien s’assurer en amont de ce que vous pouvez laisser et ne pas laisser au théâtre: les décors, les accessoires, le matériel de communication.

  • Les repas, offerts ou pas?

Cela peut sembler une évidence, mais il faut prévoir comment la nourriture sera gérée. La production prend-elle tout en charge? Dans le cas d’une compagnie, y a t-il une caisse commune? Qui cuisine? Quel est le budget? Ce sont des questions à régler avant le départ.

  • La grande parade n’est pas pour tous les spectacles

En fonction du spectacle, il faut réfléchir s’il est plus intéressant d’aller tracter dans la rue et discuter avec chaque personne, prévoir une parade «à la Disney», aller chanter ou déclamer devant les terrasses de restaurants. Dans tous les cas, il faut, chaque jour, prévoir son trajet, la durée de tractage. Car si c’est improvisé, cela peut devenir réellement stressant et source de conflit.

Enfin, d’après notre expérience, il est pertinent de prévoir un point d’équipe tous les 5 ou 6 jours par exemple afin que chacun puisse faire ses remarques sur la façon dont fonctionne l’ensemble. Si tout a bien été planifié en amont, sur place il ne reste plus qu’à présenter le meilleur spectacle possible et à donner envie aux spectateurs de venir vous voir. Bonne chance à tous!